Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
--> --> --> -->

( Sens interdit )

-
"Sometimes I think the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us."
-- Bill Watterson
"There's never enough time to do all the nothing you want."
-- idem

Ca te barbera

Bon, j'en ai marre de voir les gens mourir. Ou se voir annoncer leur mort prochaine. Je ne parle pas de Johnny, hein, mais de gens réels. Réels pour moi, on se comprend, des gens qui ont fait ou font encore partie de ma vie, pour un temps du moins, puisque bientôt...
Sais pas si c'est la loi des séries, mais ça m'enfonce, petit à petit. Je passe la moitié de mes journées la larme à l'oeil, et mes collègues me prennent pour un autiste dépressif, alors j'essaie de donner bonne figure. Mais le coeur n'y est pas.

Bon, j'arrête de vous emmerder avec mes états d'âme, parlons de choses sérieuses.

Genre que The Walking Dead est toujours aussi pénible. Le dernier truc c'est des gros plans sur des visages au ralenti avec une musique pompier derrière, pendant quelque chose comme dix pleines minutes, ou au moins ça en donne l'impression. Apparemment il y a un terrible manque de matière scénaristique et ils essaient de passer le temps comme ils peuvent. On n'est pas dans un film d'art et d'essai, bordel, get moving! Bon, avec un producteur qui s'appelle Merci Navarro, peut-être qu'il faut pas être trop exigeants.

A part ça, Stieg Larsson n'était pas un écrivain extraordinaire, loin de là, mais David Lagercrantz est dans une ligue à lui tout seul tellement il est pitoyable. J'ai lu quelque part dans un commentaire à propos du dernier volet de la saga Millenium: "the writing is childish", et c'est tout à fait ça. Non seulement le style d'écriture est terrible et les dialogues d'une platitude rare, mais la construction des chapitres est du grand n'importe quoi et l'intrique elle-même est naïve et la plupart du temps carrément ridicule.
Probablement que le fait d'avoir "lu" ce bouquin sous forme de livre audio, lu par Saul Reichlin, n'arrange pas les choses. Saul Reichlin est un acteur sud-africain qui a un accent assez marqué, ce qui n'est pas un mal en soi (peut-être que comme l'intrigue se passe en SUède on s'est dit que ce serait bien que ce soit lu par un type avec un accent pas trop british), mais il a aussi un style de lecture assez emphatique, ce qui peut valoriser certaines oeuvres, mais dans le cas d'un machin écrit comme un roman de gare bas de gamme, c'est assez contre-productif. C'est un peu comme si on lisait la composition d'une pizza capriciosa surgelée avec des accents shakespeariens, y'a quelque chose qui ne colle pas. En fait ça ne fait que mettre en évidence la médiocrité du texte et souligner le ridicule de la plupart des scènes. Bref, pas facile d'aller jusqu'au bout de lhistoire. Surtout que ça ne se conclut sur rien d'intéressant.

Ok, voilà, bye.

Ecrit par Absurdus, le Vendredi 15 Décembre 2017.
Ajouter un commentaire